9 juillet 2019
Étiquettes : , ,
fr

Comment bien réussir son premier Grand Bal de l’Europe ?

Photo : Samuel Lagneau - Marshmallow photoGennetines 2018 – Photo : Samuel Lagneau – Marshmallow photo

A l’approche de l’été, la saison des festivals folk va commencer et vous avez été plusieurs à m’interroger sur la manière de bien gérer votre premier Grand Bal, alias Gennetines, le Grand Bal de l’Europe. 2019 s’annonce déjà comme l’année de tous les records en termes de fréquentation et l’ensemble des Rencontres seront complètes avant le début de l’événement la semaine prochaine. Voici donc une série de conseils pour les nouveaux arrivants.

Certains d’entre vous auront peut-être déjà vu le documentaire Le Grand Bal de Lætitia Carton afin de vous faire une première idée de l’endroit, et si vous ne l’avez pas fait, alors vous pourrez corriger ça bien vite avec le dvd qui vient de sortir.

Le Grand Bal de l’Europe, c’est ce festival de danses traditionnelles organisé chaque année en juillet dans la commune de Gennetines aux environs de Moulins dans le département de l’Allier. Organisé par l’Association Européenne des Amoureux de Danses Traditionnelles (AEADT) depuis 1990, le festival a connu plusieurs évolutions majeures depuis sa création, avec de 2008 à 2016 une version double composée de deux festivals d’une semaine, l’une à Gennetines, l’autre à St Gervais d’Auvergne, avant d’être fusionné en un seul très long festival de deux semaines en 2017.

S’il faut décrire Gennetines, alors visualisez une grande fête de famille dans les champs. Tout le monde a ramené sa tente dans le pré aux vaches (attention aux pièges) et on a monté des barnums en cas de pluie. C’est 15 jours de musique en continu, et par là on veut dire que ça ne s’arrête effectivement pas.

Deux jours ou deux semaines ?

Le Grand bal dure deux semaines, et certains s’interrogent sur la meilleure période à laquelle venir pour ceux qui ne pourraient se libérer sur l’intégralité du festival.

Là-dessus, plusieurs points à retenir :

  • Il n’y a pas de “meilleure semaine” ou de “meilleur week end” pour venir. C’est bien tout le temps, donc éventuellement reportez-vous au programme pour trouver les groupes ou les ateliers qui vous plaisent le plus
  • Évitez de venir juste pour deux jours, ça fait cher et loin, privilégiez de venir un peu plus longtemps vous serez gagnants

Pour voyager loin, ménager sa monture

Le grand avantage de Gennetines c’est la multitude d’activités à faire sur place : de l’échauffement du matin aux ateliers, des conférences, du bœuf de journée, des bals d’après-midi, les bals du soir, le bœuf du soir… S’il ne fallait pas dormir un minimum, nous pourrions danser en continu pendant 15 jours. Et ça serait super si notre corps en était capable !! (scoop : non).

Je conseillerais donc aux néophytes de faire des choix ! Préservez votre physique, étudiez bien le programme, et décidez si vous êtes plus dans une dynamique d’apprentissage et de perfectionnement (quitte à faire l’impasse sur les bœufs), ou dans une dynamique de danse sociale uniquement (quitte à ne pas faire de stages).

D’un point de vue personnel, j’aurais tendance à privilégier les stages et le caractère unique de Gennetines qui est la multitude de danses proposées à l’étude et la qualité des professeurs qui s’y trouvent (danses grecques, des Balkans, contra-dance irlandaise ou anglaise…)

Et surtout, surtout, préservez votre physique avec des échauffements et des étirements. On soigne sa posture, on n’hésite pas à dire à un.e partenaire s’il nous fait mal. Il est important de savoir comment engager son corps dans la danse, mais pour ceux qui auraient la flemme de lire, j’ai une petite astuce qui consiste à s’échauffer / s’étirer en commençant par la tête et en allant vers les pieds (tête, cou, épaules, buste, bassin, dos, genoux, chevilles…).

Après 15 jours de camping sur un matelas de l’épaisseur d’une tranche de pain, à dormir 4h par nuit, à faire des ateliers par 35° à l’ombre et après avoir dansé toute la nuit, votre corps ne vous dira pas Merci si vous le laissez en plan.

Gennetines
Gennetines

Une organisation logistique complexe

Pour arriver jusqu’au sacro-saint lieu des festivités, point d’autre solution que la voiture ! La gare la plus proche, à Moulins est à quelques kilomètres, mais vous trouverez toujours une bonne âme pour vous emmener en stop au besoin.

Gennetines, ça rime avec camping, de fait il y a relativement peu de logements en dur dans les environs. Je n’ai personnellement jamais cherché de gîte et la majorité des festivaliers campe dans les champs attenant au festival.

Quelques conseils cependant :

  • Les places à l’ombre sont rares et souvent réservées par des gens arrivés très en avance. Faites votre deuil et procurez-vous un tarp
  • Je n’ai personnellement jamais eu de problème d’eau froide ou d’embouteillage excessif aux douches
  • Pour les sommeils légers, préférez vous exiler un peu plus loin dans le camping, évitez de vous mettre au bord des parquets qui peuvent être bruyants le soir, le matin ou les deux
Magie de festival
Magie de festival, Gennetines les pieds dans la gadoue, la tête dans les étoiles

Bien regarder la météo

Comme souvent quand on campe à la campagne, il faut bien anticiper la météo. Gennetines quand il pleut, c’est quelque chose… Les champs se transforment vite en boue bien épaisse, les voitures s’embourbent sur le parking, les parquets – déjà blindés – deviennent impraticables car il n’est pas possible d’attendre à l’extérieur…

Mon astuce : Prévoyez une paire de tongs bien solide, hyper pratique s’il pleut et que le champ se transforme en mare de boue, vous rincez vos pieds et ça sèche vite.

Au cas où, au contraire, il ferait très chaud, n’oubliez pas d’apporter l’essentiel : chapeau, crème solaire, biafine et UN EVENTAIL.

Coupez vos téléphones portables

Qu’on se le dise, ce n’est pas le coin de France où vous capterez le mieux ! D’autant que pour recharger votre engin il faudra aller le déposer à la maisonnette qui propose un service de recharge et il faudra donc faire la queue. Privilégiez une bonne montre à l’ancienne pour être à l’heure aux ateliers.

Prévoyez de la monnaie

Au cas où vous n’auriez pas pensé qu’il n’y a pas de distributeur en pleine campagne, alors je vous le dis : prévoyez votre monnaie à l’avance pour les repas, le café et la petite glace qui fait du bien.

Allergiques aux insectes, attention

En 2018, beaucoup de guêpes sur le site, et d’une manière générale des insectes en tous genres. Pensez à vous équiper en conséquence.

Un festival éco-responsable

Il faut savoir qu’un festival comme Gennetines représente près de 5000 personnes sur les deux semaines. A ma connaissance, il n’existe pas de festivals de danse sociale d’une taille comparable dans les autres disciplines (tango, swing…).

Le Grand bal de l’Europe, comme de nombreux festivals en France et en Europe s’est fixé des objectifs en termes de développement durable et de respect du site.

Pour ceux qui souhaiteraient de mettre dans une démarche éco-responsable vis à vis des festivals qu’ils fréquentent, voici quelques points assez faciles à mettre en place :

  • Venir en covoiturage
  • Amener ses couverts et son verre
  • Utiliser l’approvisionnement en circuit court plutôt que d’aller au centre commercial
  • Ramener son sac poubelle et repartir avec ses déchets ou profiter des poubelles du site

Gennetines propose un service de restauration de type « cantine », très bien organisée (vraie vaisselle, grosse logistique, beaucoup de travail de la part de l’organisation et des bénévoles). La cantine du festival représente un peu plus de 26 000 repas servis, soit entre 700 et 1000 midi et soir, organisée avec un système de points.

Pour ceux qui préfèrent cuisiner eux mêmes, trois commercants locaux qui ont tous un label bio se relaieront sur le camping et fournitont des produits alimentaires et des produits de première nécessité.

Le respect des règles de courtoisie

Du parquet à la buvette, en passant par l’organisation du parking et des objets trouvés, le festival met à disposition de tous une bd absolument adorable de Lublot présentant les « Conseils des sages » pour que tout le monde passe un bon festival.

A lire absolument.

Le Mode d'Emploi du Grand Bal de l'Europe, en bd
Clique sur l’image pour voir la bd

Si vous n’avez pas l’habitude des festivals de danse ou des bals d’une manière générale, voici quelques points que j’aime bien rappeler aux grands débutants :

  • Consultez le programme
  • Quel que soit votre niveau, amusez-vous, vous êtes là pour ça
  • N’hésitez pas à inviter
  • N’hésitez pas à dire non à une danse, même sans le justifier, soyez juste bienveillant dans votre manière de vous exprimer et tout se passera bien
  • N’hésitez pas à verbaliser en cas d’inconfort, que ce soit en terme de posture ou d’attitude
  • Ne le prenez pas personnellement si des danseurs refusent votre invitation, ce n’est pas grave, ce n’est pas à cause de vous, et ça arrivera plein de fois dans votre vie de danseur
  • N’hésitez pas à essayer les différents rôles de danse, à inviter des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes. La beauté de la danse c’est sa richesse

Les avantages et les inconvénients des festivals de grande ampleur

Il existe en France et en Europe une grande variété de bals et de festivals folk et les ressentis varient sur l’organisation des grands bals. Gennetines est le plus long et le plus fréquenté de ces festivals, avec plus de 7 parquets qui tournent en simultané.

Cela signifie que les bals se succèdent et se chevauchent parfois et qu’il faut donc faire des choix cornéliens : que faire quand deux groupes que j’adore jouent en même temps ? (astuce : ils jouent généralement plusieurs fois).

Dois-je rester sur un parquet surbondé pour profiter de mon groupe préféré ? Ou dois-je tester le parquet 6 dont on m’a dit le plus grand bien ? Faut-il dormir ou rester ?

Préparez votre Gennetines 2019 ! Découvrez les groupes et faites votre planning !
Attention, il manque des groupes mais si vous avez connaissance de vidéos manquantes, rajoutez-les en commentaires !

Les festivals comme Gennetines servent de catalyseur dans le milieu très créatif du bal folk. La programmation est très riche et propose d’une part des groupes « incontournables » qui ont fait leur preuve, mais d’autre part le festival sert également de catalyseur pour des groupes moins connus qui vont ainsi élargir leur audience et leur réputation.

J’aurais certainement oublié des dizaines de conseils à vous donner, mais chacun devant se faire sa propre opinion et expérience de ce festival, je n’en dirais pas plus et vous donne rendez-vous sur le parquet du plus grand festival d’Europe.

Poster un Commentaire

Leave a Comment